Une superbe version de la sublime chanson de Françoise Hardy que je dédie à Nicole Chryso - ma toute première compagne - qui nous a quitté dimanche 1er mai, et à toutes les femmes qui ont fait battre mon cœur, par Amour ou par Amitié, et qui marchent dans mon ciel à présent.

A Chryso
(Mains d'or)

Je vois flotter dans le miroir de mon jardin
l'ombre des souvenirs qui éclairent ma vie.
Une luciole transporte son message divin,
dérobant la lumière d'une fleur endormie.

Puis la dépose avec précaution
dans le calice céleste et tellurien
où je bois la mort comme une potion
que la vie me ressert au quotidien.