Cette version du Stabat Mater de Pergolesi est une des rares versions interprétées par une voix féminine et l'autre masculine, ici le Cambridge Ensemble ("so british"). La Soprano, Angharad Gruffydd Jones, se place très bas dans son registre, tandis que le contre-ténor, Lawrence Zazzo chante alto.
Le Stabat Mater nous transmet la douleur d'une mère, Marie, qui voit mourir son fils, et je défie la plupart d'entre-nous de ne pas avoir un frisson en l'écoutant. Ce même frisson qui nous traverse quand on regarde souffrir, impuissant, notre propre mère, la Terre.